Jeudi 12 janvier 2017 à 19h30, premier Conseil Municipal de l’année à Maringues.

Avec la fusion des trois communautés de communes (Nord Limagne – Coteaux de Randan – Limagne Bords d’Allier), les Conseil Municipaux avaient l’obligation de désigner les Conseillers Communautaires devant siéger dans cette nouvelle assemblée.

Ont été élus

Robert IMBAUD
Yves RAILLERE
David MOURNET
Yolande BURETTE
Philippe LE PONT

Après ce premier point de l’ordre du jour nous avons abordé les priorités municipales pour l’année 2017. Nous avons rappelé que les incivilités se développent et que rien d’efficace n’est proposé pour les stopper. De même, la délinquance reste importante sur la commune sans véritable action pour l’endiguer de la part de la municipalité.

Un jour à Maringues

Quelle belle image de notre commune. Pourtant, les badges fonctionnent parfaitement (j’ai vérifié) les poubelles ne sont pas pleines, alors quelles explications peut-on donner à de tels agissements. Je vous laisse trouver les réponses à cette question : je suis certain que vous les connaissez.

Philippe LE PONT

2016 se termine comme 2015

2016 se termine comme 2015, comme 2014, comme toutes les autres années. Rien ne change, certains problèmes perdurent ou s’accentuent.

Ces derniers jours, ce sont plus de 5 voitures qui ont été incendiées. Comme souvent, certaines de ces voitures étaient anciennes, mais en parfait état et rendaient un service indispensable à leurs propriétaires.

Ces personnes se retrouvent sans moyen de transport et se voient pénalisées. Pour certaines, les conséquences peuvent s’avérer importantes, avec par exemple le risque de ne pas pouvoir se rendre à leur travail.

Nous n’avons pas fait le compte, mais nous pensons que 2016 risque de battre un record en nombre de voitures brulées, volées ou vandalisées.

Cela fait des années que nous dénonçons les agissements d’une petite minorité de personnes qui empoisonnent la vie de Maringues, cela fait des années que nous demandons que des mesures efficaces soient adoptées et cela fait des années que rien ne change et que nos propositions sont systématiquement repoussées.

Nous ne prétendons pas détenir la vérité absolue, ni même que les mesures que nous proposons vont régler tous les problèmes instantanément mais nous, au moins, nous faisons des propositions qui ont fait leurs preuves ailleurs. Le minium serait que la majorité municipale s’en saisisse ou propose autre chose.

Ne rien faire c’est donner raison à la délinquance et l’encourager.

Vidéo-protection à Cébazat : les habitants disent « oui »

Vidéo-protection à Cébazat : les habitants disent « oui » !

Vidéo-protection à Cébazat : les habitants disent "oui" !
Ce dimanche, les habitants de Cébazat (Puy-de-Dôme) étaient appelés à se prononcer sur l’opportunité d’installer un dispositif de vidéosurveillance dans la commune.

Un référendum populaire se tenait ce dimanche à Cébazat.

Les habitants étaient invités à se prononcer pour ou contre l’installation de caméras dans la ville.

La participation était de 20.81 % des inscrits. A 85.46 % les Cébazaires ont voté « Oui », 14.54 % « Non ».

 Les appels d’offres vont être lancés rapidement. Le dispositif prévu comprend dix caméras (trois à Sémaphore et sept en centre-ville) suivant le schéma poposé par les services de l’État après diagnostic. Le coût est estimé entre 150.000 et 200.000 euros (pour lesquels la Ville devrait pouvoir bénéficier de subventions).

Ligue Contre le Cancer 63‎ – La Maringoise dimanche 9 octobre à 14 heures

13754301_1113342405422976_3061695717112867247_n

 

Ligue Contre le Cancer 63 à La Maringoise

Mise à jour des informations :

    • La distribution des t-shirts s’étendra de 12h jusqu’au début de la course à 14h. Elle aura lieu sur la place F. Seguin dans la limite des 400 t-shirts disponibles (par ordre d’inscription). Vous n’aurez besoin de rien d’autre que votre nom et prénom pour les retirer.
    • Après la course, une collation et des rafraîchissements seront mis à votre disposition.
    • Un stand d’information du Comité sera présent (avec des goodies à vendre pour l’occasion d’Octobre Rose).
  • Enfin, sachez qu’il vous sera possible de vous inscrire sur place le jour J à partir de 12h. Munissez-vous d’un chéquier ou d’espèces afin de pouvoir régler sur place. Rappel des tarifs : 10€ par personne, demi-tarif pour les moins de 12 ans.

Enfin, le Comité 63 tient à remercier chaleureusement toutes les participantes qui seront présentes le 9 Octobre à nos côtés : c’est grâce à votre implication dans la lutte contre le Cancer du sein que nous sommes capables d’organiser des évènements tel que celui-ci, et de toucher un large public. Continuez à en parler autour de vous, à votre famille ou à vos amis !

Insécurité, incivilités : Lettre ouverte aux membres du Conseil Municipal de Maringues.

Lettre ouverte aux membres du Conseil Municipal de Maringues.

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Adjointes et Adjoints,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux, cher(e)s Collègues .

Jeudi 28 juillet 2016

Lors du Conseil Municipal du 26 juillet 2016 nous sommes intervenus sur les problèmes de délinquance, d’insécurité et d’incivilités constatés sur notre commune.

Malheureusement, ce débat comme à chaque fois que ces problèmes sont abordés, n’a apporté aucune solution. Aucune mesure n’a été prise. Le fait que nous communiquions à l’extérieur et que la presse s’en fasse l’écho semble vous indisposer plus que les problèmes eux-mêmes.

Nos propositions sont restées sans réponse. Comme à chaque fois, Monsieur le Maire, vous-même et vos adjoints rappelaient votre choix de la pédagogie pour endiguer la délinquance. Mais force est de constater que non seulement les problèmes demeurent, mais qu’ils ont tendance à s’accentuer à certaines périodes de l’année.

Le lendemain même de ce Conseil Municipal, le café « Uranus » a été cambriolé. La Gendarmerie a été appelée à 2h50 et les Gendarmes sont arrivés sur les lieux un peu plus de 30 minutes après. Pour qu’il n’y ait pas de méprise, nous précisons qu’en aucun cas nous ne mettons en cause la Gendarmerie. Nous savons que leurs effectifs sont limités par rapport au territoire et aux communes à sécuriser. Nous constatons simplement que, sans moyens spécifiques basés sur notre commune, nous, habitants de Maringues, ne sommes pas en sécurité.

Pour mémoire, nous vous rappelons que la presque totalité des commerçants de Maringues ont eu à subir des actes de délinquance ou des dégradations de leurs commerces : Boulangerie, Bijouterie, Spar, Simply, cafés… liste non exhaustive et même les ateliers municipaux. Certains commerces ont été « visités » à plusieurs reprises.

Nous ne comptons plus les voitures volées et brûlées.

Nous vous rappelons aussi que d’autres incivilités nous empoisonnent la vie : tapage nocturne dans certaines rues et places, canettes de bière jonchant le sol, rodéo en voitures à travers la commune.

Certaines personnes sont insultées et menacées dès qu’elles demandent que l’on respecte leur légitime tranquillité. Une personne s’est même fait cracher au visage parce qu’elle demandait poliment à une conductrice d’aller moins vite dans une rue où se trouvaient des enfants.

Des coups de feu ont déjà été tirés dans la commune. Il est particulièrement dangereux de laisser l’exaspération s’installer et se propager. Nous voyons tous que cette situation ne peut pas durer et que nous devons ensemble trouver des solutions rapides et efficaces avant que les choses ne s’aggravent davantage avec tous les risques de dérapage que cela comporte.

Nous rappelons que nous avons fait des propositions. Sans doute ne sont-elles pas parfaites. Mais dans les communes où elles ont été appliquées, la délinquance et les incivilités ont diminué de façon significative.

Dans ce débat particulièrement sensible, nous souhaitons que soit mis de côté le clivage majorité/opposition et toute idéologie qui ne peuvent déboucher sur rien de positif. Nous souhaitons un débat constructif où toutes les propositions concrètes d’où qu’elles viennent soient examinées objectivement. Nous sommes prêts à appuyer sans réserve toutes propositions efficaces pouvant améliorer la sécurité dans notre commune.

Dès la rentrée de septembre nous souhaiterions vous rencontrer pour aborder avec vous l’ensemble de ces points.

Denis DUPIC, Yannicka GRZESKIEWICZ, Pierre-Édouard LAIGO, Philippe LE PONT, Pierre REINHARD